Les fêtes de fin d’année terminées… Bienvenue la rentrée !

La rentrée du deuxième trimestre s’est tenue ce lundi 03 janvier. Emplettes, partage, promenades et chants ont rythmé les deux dernières semaines qui marquaient les fêtes de fin d’année. Il est maintenant temps de refaire de la place aux cahiers, stylos et blocs-notes des routines scolaires. Pas de choix !

Les jeunes reprenaient le chemin des classes le 03 janvier dernier dans la plus grande partie des pays du monde. Ils l’ont repris sous un ton de nonchalance et de manque d’engouement. Pas facile, quand on peut témoigner de l’euphorie qui a marqué les festivités du Nouvel An et de Noël. Une humeur que la pandémie à Covid-19, désormais omniprésente, et son variant omicron n’ont pas pu freiner cette fois.

La rentrée du deuxième trimestre d’école : une dure réalité

Le deuxième trimestre est connu pour être le plus rude des trois que compte l’année scolaire. Cette année, il va s’étendre jusqu’au 04 mars 2022. Le deuxième trimestre a repris avec ses ardeurs et les enseignants n’y sont pas allés de main morte. La reprise est effective, le voyage se poursuivra jusqu’au 04 mars 2022. Les apprenants devront, malgré tout, faire preuve d’abnégation pour rattraper les retards et lacunes accusés durant le premier trimestre. « Ils en sont conscients » a martelé un enseignant du secondaire au Cameroun, parlant de ses élèves en classe d’examen.

Les absents à la rentrée

Comme à l’accoutumée, les absents ne « manquent pas à l’appel » de la rentrée. Nombreux sont ceux qui n’ont pas pris part à la reprise des cours de ce lundi. Les motifs de ces absences sont aussi nombreux que surprenants. Pas la grande forme, fatigue et paresse sont les réponses principales que donnent les retardataires lors d’interviews. Les absentéistes sont convaincus, pour la plupart, que la « vraie rentrée », c’est la semaine prochaine. Cependant, la majorité a répondu présent, la course est désormais lancée et aux retardataires de se mettre à la page.

La réussite scolaire : un pass pour des vacances méritées

Pour plusieurs parents, la qualité des vacances de leurs enfants dépendra de leurs résultats à la fin de l’année. C’est le cas pour Judith, une maman citoyenne de la Côte d’Ivoire. « Il ira en vacances où il le souhaite s’il réussit son examen. S’il échoue, il reste à la maison à suivre des cours de remise à niveau. L’éducation, pour moi, c’est la priorité et les loisirs viennent après ». Elle parlait ainsi de son fils Jonas, élève en classe de 3ème.

Vous avez aimé cet article ? Nous mettons nos compétences pour vous en fournir, en cas de besoin chez hkdigitals.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

S'inscrire à notre Newsletter

Plus d'articles

Vous avez un projet ?

Discutons de votre projet autour d'un café

Contacts