La Saint-Valentin ou la fête de l’amour

Le monde célèbre la Saint-Valentin ce 14 février ou la fête de l’amour. Roses, chocolats, dîners sont au rendez-vous et les déclarations d’amour inondent la toile. En effet, la connotation la plus partagée est celle d’une journée liée aux relations amoureuses. Pour d’autres, le sens est bien plus large. Cependant, nombreux sont également ceux qui pensent que la fête n’a peut-être pas droit de cité. Il serait intéressant de s’intéresser à l’origine de la Saint-Valentin.

La Saint-Valentin : quelles origines ?

Les informations sur les origines de la Saint Valentin sont assez disparates. La dénomination « Saint-Valentin » ferait référence à un prêtre romain mort par décapitation un 14 février, Saint-Valentin. En effet, celui-ci aurait défié l’ordre impérial de Claude II le Gothique qui interdisait de marier les jeunes. Pour la petite histoire, l’empereur les réservait pour des guerres. Les jeunes ne devraient alors avoir aucun attachement au moment de l’exécution de leur service.

Le marché derrière la Saint-Valentin : plus de 20 milliards de dollars en 2022 en Angleterre

La Saint-Valentin n’a pas toujours été célébrée comme à nos jours. À l’origine, il y avait les lupercales. Progressivement, des loteries aux amoureux se sont développées autour de cette fête dans le Moyen-âge en France et en Angleterre. Ces loteries consistaient entre autres à l’écriture de billets doux pour le 14 février. En Angleterre, ces billets se sont transformés en « valentines », des mots doux destinés aux amoureux. Grace au développement de la poste, ces mots se multiplient. Aujourd’hui, ils s’accompagnent de cadeaux et de soirées au restaurant qui font grimper les courbes des commerces.

Des pays qui ont interdit la Saint-Valentin

Si la Saint-Valentin est célébrée de par le monde, elle ne fait pas l’unanimité. Dans certains pays, elle est considérée comme un objet commercial, inutile et, même, immoral. Il s’agit en majorité des pays musulmans.

  • Le Pakistan

La Haute Cour d’Islamabad a interdit les festivités publiques de la Saint-Valentin depuis 2017. Les médias sont invités à ne pas faire de publicité à ce sujet. Dans le pays, la Saint-Valentin est décrite comme une célébration de “l’immoralité, la nudité et l’indécence.

  • L’Iran

Les mesures contre la célébration de la Saint-Valentin ne sont pas très rigides en Iran. Les commerces ne doivent pas participer à la célébration de la fête. Toutefois, certains iraniens affirmeraient y prendre du plaisir, sans s’exposer.

  • L’Indonésie

En Indonésie, la Saint-Valentin est interdite dans certaines régions comme l’île de Sumatra. Bien que les autorités musulmanes aient interdit sa célébration, le pays demeure laïc. De ce fait, certains indonésiens la célèbrent, mais de façon discrète.

  • La Malaisie

Pour le gouvernement malaisien, la Saint-Valentin serait un facteur de promotion des relations hors-mariage. En 2005, des couples non mariées auraient été arrêtés dans des hôtels par la police. Toutefois, des malaisiens qui ne partagent pas cette vision, s’arrangent à célébrer la Saint-Valentin, encore de façon discrète.

  • L’Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite est un pays à fort encrage islamique. Le pays ne valide pas la célébration de la Saint-Valentin. Des pratiques relatives à la fête de l’amour y sont proscrites. Le port du rouge, ce jour, en est un exemple.

Partager cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

S'inscrire à notre Newsletter

Plus d'articles

Vous avez un projet ?

Discutons de votre projet autour d'un café

Contacts